Blog de Romanian-Wind Nos morts sont donc presque quatorze fois plus nombreux. Ils pourrissent et se décomposent sous nos pieds et dans nos têtes. Ils parfument notre terre et nos aliments. Certains nous manquent. [Guillaume Musso]


[ Fermer cette fenêtre ]